MYTHE DE NOSTRADAMUS

J’ai lu les ouvrages de plusieurs des anciens philosophes grecs dans ma jeunesse. Ces hommes étaient intellectuellement brillants, meme selon les standards d’aujourd’hui, et j’ai toujours pensé qu’ils savaient que leurs mythes au sujet de Zeus et tous les autres dieux ne sont que des contes de fées. Maintenant, je ne suis pas si sur. En faisant face a l’inconnu, l’esprit humain semble vouloir accepter la fiction comme la réalité. Ainsi, les Grecs anciens peuvent avoir cru que leurs mythes reflétaient des événements qui se sont produits vraiment.

La mythologie n’a pas pris fin dans les temps anciens. Comme nous allons le voir bientôt, les mythes se sont manifestés a nouveau en pleine floraison pendant la Renaissance dans les égards a Michel Nostradamus, prophete le plus célebre de l’histoire. Aujourd’hui, vous pouvez constater que la mythologie partout sur Internet, partout prétendant etre la véritable histoire de Nostradamus et ses prophéties. J’ai récemment googlé prédictions de Nostradamus pour 2018 et a obtenu pres d’un million de résultats. Dans la fin du XVIe et du début du XVIIe siecle, Nostradamus était tout autant d’une escroquerie de faire de l’argent comme il l’est aujourd’hui.

Les escrocs, alors, comme aujourd’hui, généralement recours a tout type de moyens contraires a l’éthique pour faire de l’argent. Vers la fin du XVIe siecle, ils écrivit une biographie fictive de Nostradamus, modifierent ou créerent les registres des villes et des universités pour soutenir la biographie fictive, re-publierent les almanachs de Nostradamus ajoutant des nouvelles prédictions, écrivit des livres et faussement les attribuerent a Nostradamus, écrivit des lettres et d’un testament et faussement les attribuerent a Nostradamus, et alors publierent ses prophéties antidatage ces publications dans l’époque de Nostradamus. Au dela des faits pour etre trouvé sur pierre tombale original de Nostradamus a Salon et des fragments d’autres informations, presque rien sur Nostradamus peut etre pris pour certains. Ce que nous pensons que nous savons sur Nostradamus et ses prophéties est massivement mythologie.

Toutes les encyclopédies vont vous dire que Nostradamus commença a publier ses prophéties en 1555, en citant souvent l’édition Bonhomme qui affiche cette année, mais apparemment personne n’a jamais pris la peine de regarder de pres a cette édition. En 1594, un charlatan du nom de Chavigny (peut-etre aussi l’auteur de la biographie fictive) modifia certaines des prophéties pour les ajuster a ses interprétations. L’édition Bonhomme a copié ces modifications. Comment pourrait-il avoir été imprimée en 1555 ? Pendant ce temps, Benoist Rigaud, le présumé imprimante de l’édition complete 1568, avait en effet imprimer deux éditions des prophéties, les deux datées 1596.

La période qui suit la mort de Nostradamus fut un temps de conflits religieux considérable en France. Souvenez-vous du massacre de la Saint-Barthélemy. La superstition était répandue, et si ces prophéties étaient disponibles, les deux parties auraient certainement les utilisés a des fins de propagande. Mais il semble y avoir aucune trace d’une telle chose. Beaucoup d’experts ont enqueté sur l’histoire des débuts des prophéties et ils n’ont rien a signaler. D’une source fiable, vous ne pouvez pas trouver une citation d’un seul verset de l’une des 942 prophéties, ou meme un commentaire sur l’une des prophéties. Il y avait des références a Nostradamus et a ses almanachs, mais pas aux prophéties. Durant la vie de Nostradamus et pendant vingt ans par la suite, les prophéties célebres étaient inconnues en France.

Une percée sur le mystere de publication a commencé par l’examen minutieux de certaines des premieres publications authentiques, a savoir, les éditions de Roger, Rossett et Menier, dont tous ont été imprimés a Paris vers la fin des années 1580. Ces éditions contiennent des modifications textuelles massives, la suppression et le remplacement de strophes entieres, tous dans des séquences qui se révelent concorder intégralement avec un livre appelé le Sefer Yetzirah. Le Sefer Yetzirah, pour sa partie, était le premier texte d’une religion médiévale appelée la Kabbale.

Les kabbalistes prospérerent dans le pays de Provence, patrie de Nostradamus, pendant l’âge des troubadours. Il y avait aussi une grande communauté de kabbalistes en Espagne. Vers la fin du XVe siecle, les kabbalistes d’Espagne ont été expulsés de ce pays. En Provence, qui fait maintenant partie de la France, les kabbalistes ont été également donnée l’option de conversion au catholicisme ou quitter le pays. Contrairement a leurs homologues en Espagne, les kabbalistes de Provence avait une raison spéciale pour rester dans ce pays. Ils ouvertement convertirent au catholicisme, mais ils n’abandonnerent pas la Kabbale. Catholiques pendant la journée, ils continuerent leurs traditions anciennes par nuit.

Tout ce que je dis au sujet de la Kabbale est ici de supposition bien sur purs acquis qu’il n’ya aucune trace historique que la Kabbale existait en France au XVIe siecle. Mais ce fut l’environnement dans lequel vivait Nostradamus. Il semble Michel a été reconnu comme le plus intelligent du groupe et donc il a été nommé a la dédier sa vie a l’étude des textes anciens de la Kabbale.

Un des freres de Nostradamus était un négociant en grains (l’activité traditionnelle de la famille Nostredame) qui a fait des voyages réguliers a l’Egypte. D’autres membres de la communauté peuvent aussi avoir été des marchands, également en mesure d’aider a soutenir Nostradamus. Il ya des indications que sur l’un de ses voyages a l’ Egypte, le frere de Nostradamus rentre en France avec un jeune par le nom d’Isaac Luria, qui aspirait a étudier la Kabbale dans la maison de Nostradamus. Luria venait d’une famille riche et peut avoir fourni un soutien financier supplémentaire pour Nostradamus.

Cela nous apporte au plus grand de tous les mythes nostradamiques, qui est le mythe que Nostradamus a écrit un livre des prédictions astrologiques. Pas tout a fait. Le livre de Nostradamus est un texte religieux, seulement publié sous le couvert de l’astrologie pour la protection de soi. Je vais répéter ce que: le célebre livre de prophéties, comme le Coran pour les musulmans, est le texte central d’une religion. Simultanément il contient et masque les fondements de cette religion. Parfois ces fondations étaient appellées les Révélations d’Élie, et parfois le Livre de la Lumiere. Il ya des indications que le mot «Kabbale», «réception», désormais le nom de cette religion toute entiere, était dans les temps médiévales le nom principal du livre caché a l’intérieur du livre de Nostradamus.

v